24th Fév2012

Le Succès des Bars à Vins

Par Antoine Laurent

La Vigne nous apprend que les bars à vin ont en France le vent en poupe. Au nombre d’un millier (dont 20% à Paris), c’est un des rares secteurs qui voit ses acteurs en confiance, selon une étude Ipsos. Les patrons de ces affaires estiment pour la moitié que leur activité va se développer dans les années à venir.

L’article nous apprend par ailleurs que ces lieux ne sont pas fréquentés seulement par des experts, au cas où cette idée pourrait vous intimider. Ces derniers ne composent que 20% de la clientèle, tout comme les néophytes. Le reste se compose d’amateurs, terme un peu vague qui désigne sans doute des gens qui aiment le vin, savent très bien faire la différence entre le bon et le moins bon sans pour autant pouvoir citer de tête tous les villages de la Côte de Nuits.

Je vois deux enseignements dans cette étude.

Le premier est explicite, les gérants de bar à vin attribuent leur succès à leur dynamisme et leur capacité d’innovation. Ils nous font découvrir des choses. Cela veut bien dire que le vin en France n’est pas encore devenu un univers de marques standardisées telles qu’on les voit parfois en supermarché: de longs rayons de bouteilles qui se ressemblent, dehors comme dedans. Il y a donc une soif, c’est le mot, de nouveautés et donc de conseils. A l’heure où les cavistes tremblent devant l’essor de certains sites de vente en ligne c’est assez rassurant!

Le second enseignement n’engage que moi et fait partie d’une réflexion plus générale sur la restauration française. Nous sommes à une époque où la répression de l’alcool au volant est sans pitié (à raison), une bouteille entière pour une tablée de 2 est devenu un pari avec des points en moins, une amende et une nuit au poste à la clé pour le perdant. Il y a donc un véritable changement des habitudes de consommation de vin au restaurant.

Or les restaurateurs « classiques » tardent à le comprendre et ne proposent souvent que 2 ou 3 vins différents au verre. Et comme en plus ils font une marge infernale sur la bouteille, nombreux sont les gens qui restent à l’eau, on ne les blâment pas. Or les bars à vins sont des endroits où l’on trouve des nombreux vins sur la carte, servis en grand nombre au verre. Ils ont tout compris.

Dans ces conditions on comprend aisément l’attrait pour le bar à vins qui n’a que des qualités: plus proche du terroir et des vignerons, moins cher car on peut consommer seulement un verre ou deux (sans compter que l’on peut s’offrir pour un verre un vin de meilleur qualité que la bouteille d’entrée de gamme du restaurant classique) et surtout convivial. Longue vie aux bars à vins!